Crédit Foncier Suivez les prix de l'immobilier
Nouvelle recherche

Prix de l'immobilier au m2 à Bain-de-Bretagne

Préciser votre recherche

Prix au m²
Surface

Comparer avec les villes à proximité

Prix au m²
Bain-de-Bretagne1 585 €
Présentation de la ville
Localisée à 30 km de Rennes, la commune de Bain-de-Bretagne appartient à la Communauté de Communes Bretagne Porte de Loire Communauté qui regroupe 20 communes et compte 31.832 habitants. De niveau stable entre le recensement de 2010 et celui de 2015, la population de Bain-de-Bretagne s'élève désormais à 7.335 habitants. Profitant d'une bonne desserte routière, grâce aux réseaux routiers et autoroutiers (routes départementale et nationale), la ville de Bain-de-Bretagne n'est pas accessible par voie ferrée. Par ailleurs, les Bainais peuvent emprunter des transports en commun en bus.
Immobilier
A Bain-de-Bretagne, le parc immobilier résidentiel se compose de 3.359 logements, qui se répartissent à 21% en habitat collectif et à 79% en logement individuel. Entre 2010 et 2015, il a augmenté de 3,8%. Les petits logements, de 1 à 2 pièces, constituent 11% de ce parc total, dont 1% sont des studios. Les logements de 3 pièces en représentent 16%, et les logements familiaux (4 pièces, 5 pièces et plus…) 73% du nombre total d'habitations de la commune. 66% des habitants de Bain-de-Bretagne sont propriétaires de leur logement, et leur nombre s'est accru de 3,1% entre 2010 et 2015. La ville se situe en zone C qui caractérise une zone faiblement tendue. Enfin, le taux de taxe d’habitation y était de 19,4% en 2016 et le taux de Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties de 25,1%.
Tout savoir
Éducation à Bain-de-Bretagne. Pour les besoins de la petite enfance, un établissement d'accueil (crèche, garderie, ou halte-garderie) est installé à Bain-de-Bretagne. Au niveau de l'enseignement primaire et secondaire, les 7 établissements ouverts sur la commune permettent de poursuivre le cursus scolaire. Au-delà, les jeunes Bainais qui souhaitent poursuivre des études supérieures sont susceptibles de trouver dans l'établissement d'enseignement supérieur, présent à Bain-de-Bretagne, une filière qui les intéresse. Commerces et grandes surfaces. En plus des 55 commerces de proximité ouverts à Bain-de-Bretagne, on peut faire ses achats dans l'hypermarché ou le supermarché implanté localement. Des enseignes nationales ou régionales, spécialisées dans l'habillement, l'équipement ménager, le bricolage, l'équipement de la personne, les sports ou les loisirs complètent l'équipement commercial de Bain-de-Bretagne et ses environs. Santé et personnes âgées. Dans le domaine de la santé, les Bainais peuvent consulter l’un des 75 praticiens médicaux qui exercent en ville, et en cas de besoin, se faire soigner dans l'un des 11 établissements de santé (cliniques, hôpitaux, centres de soins) installés à Bain-de-Bretagne. Les personnes âgées peuvent, de leur côté, trouver un hébergement dans la maison de retraite qui se trouve localement. Les autres services et équipements. L'offre culturelle et de loisirs en ville, ou en proche périphérie, comprend 11 équipements sportifs (terrains de sport, piscine,…), et un théâtre ou cinéma. Enfin pour passer quelques jours, il est possible de séjourner dans un équipement hôtelier présent sur le secteur.
Qui y habite
Au dernier recensement, les Bainais étaient 7.335, population qui a stagné entre 2010 et 2015. Les Bainais de moins de 18 ans représentent 25% de la population, et les jeunes adultes de 18 à 25 ans 6%, contre 15% pour les 25 à 40 ans. Les habitants de 40 à 65 ans sont 34%, alors que le nombre des plus de 65 ans s'élève à 19% de la population totale de Bain-de-Bretagne. 47% des Bainais sont mariés. Sur la totalité des familles, 44% sont des couples sans enfant, et 12% des familles monoparentales. 17% des familles ont un seul enfant, 25% d'entre elles ont deux enfants, alors que les familles nombreuses avec trois enfants et plus représentent 11% du total.
Economie et Emploi
En 2017, la richesse créée au niveau du département de l'Ille-et-Vilaine et mesurée par le Produit Intérieur Brut (PIB), s'est élevée à 34 milliards d'euros. Elle a progressé de 2,9% par rapport à l'année précédente. La richesse départementale ainsi produite résultait à 69,7% du secteur des Services, à 16,1% des secteurs de la Production et de la Construction, ainsi qu'à 1,6% de l’Agriculture. Pour mesurer le niveau de vie d’un ménage, qui dépend du nombre de personnes qui le composent, on retient un revenu par « unité de consommation* ». A Bain-de-Bretagne, le revenu par «unité de consommation» est en moyenne de 19.891 € par an, soit 1.658 € par mois. 25% des «unités de consommation» gagnent moins de 16.000 € par an. 61% des «unités de consommation» gagnent entre 16.000 € et 29.000 € par an. Enfin, les unités de consommation aux revenus supérieurs à 29.000 € par an représentent 14% du total des ménages de Bain-de-Bretagne. (*) «Unité de consommation» : système de pondération calculé par l’INSEE qui attribue un coefficient à chaque membre du ménage permettant de comparer les niveaux de vie de ménages de tailles ou de compositions différentes. Avec cette pondération, le nombre de personnes est ramené à un nombre d’«unités de consommation». Sur la zone d’emploi de Rennes, le taux de chômage moyen est actuellement de 6,7%, en baisse de 0,4 point par rapport à l'année précédente.
Le marché immobilier
Marché de l'ancien. Le faible nombre de ventes, sur l’année écoulée, n’a pas permis de calculer un prix moyen des appartements anciens à Bain-de-Bretagne, ni de dégager une évolution des prix. D'autre part, le prix moyen des maisons récentes et anciennes, qui se sont échangées sur cette période, s'élève à environ 200.000 € hors droits. Au sein de la Communauté de Communes Bretagne Porte de Loire Communauté, le nombre de logements anciens vendus à Bain-de-Bretagne a représenté au total 31,0% du marché résidentiel ancien de la communauté de communes. A Bain-de-Bretagne 8% de ces ventes ont porté sur des appartements, et 92% sur des maisons individuelles.
Prix des appartements anciens
Acheter un appartement ancien à Bain-de-Bretagne Sur la totalité des ventes de logements anciens de la Communauté de Communes Bretagne Porte de Loire Communauté intervenues entre octobre 2017 et septembre 2018 31,0% se sont conclues sur Bain-de-Bretagne. Et sur cette part d'activité de la commune, 8% ont concerné des ventes d'appartements. Le faible nombre de ventes, sur l’année écoulée, n’a pas permis de calculer un prix moyen des appartements anciens à Bain-de-Bretagne, ni de dégager une évolution des prix.
Prix des maisons anciennes
Acheter une maison ancienne Sur la commune, le nombre de maisons récentes et anciennes vendues a représenté 92% du total des transactions dans l’ancien. Sur le marché de l'ancien de Bain-de-Bretagne, les maisons récentes ou anciennes se sont échangées en moyenne 200.000 € entre octobre 2017 et septembre 2018.
Prix des appartements neufs
Dans la région Bretagne, 6.023 logements neufs ont été vendus dans des programmes de promotion immobilière au cours de la période octobre 2017-septembre 2018. Au cours des trois dernières années, sur Bain-de-Bretagne 36 logements ont été mis en chantier en moyenne par an, dont 49% en habitat collectif (incluant des logements en accession à la propriété, destinés au locatif privé ou au locatif social).
Prix des maisons neuves
Acheter une maison neuve Au cours des trois dernières années, dans la ville de Bain-de-Bretagne, la production totale de logements s'est concrétisée par 36 habitations mises en chantier en moyenne par an, dont 51% étaient des maisons. Le faible nombre de ventes, sur l’année écoulée, n’a pas permis de calculer un prix moyen des maisons neuves à Bain-de-Bretagne, ni de dégager une évolution des prix. Au global, sur l'ensemble de la région Bretagne, 6.023 logements neufs construits dans des programmes de promotion immobilière (appartements et maisons dites groupées), ont été vendus. Sur ce total, 5% de ces ventes portaient sur des maisons neuves.
Investir : loyers et taux de rendement
28,2% des habitants de Bain-de-Bretagne sont locataires dans le secteur privé et leur nombre a augmenté de 5% entre 2010 et 2015. D'après les données de l'INSEE, les logements inoccupés en 2015 correspondaient à 9,7% du parc total.